La Poulie et la réalisation de 5 puits

Réhabilitation du puits villageois de Brigambou (2400h, 2 puits et un forage pour l'école non encore équipé))

 Le village ne disposait que d'un puits fonctionnel et un autre non achevé. Le puits réhabilité a une profondeur de 15m.Les travaux réalisés sont: pose d'une dalle au fond du puits, pose d'un jeu de 4 poulies,réalisation d'essai de pompage et traitement de l'eau.

La composition et le goût de l'eau sont satisfaisants, Ce puits est fréquenté par 90% des femmes du villages

 

Réhabilitation du puits villageois  de Bossia (1750 h , 1 puits))

Le puits est l'unique source d'eau potable existante,construite depuis plus de 15 ans. L'eau de ce puits est consommé par les populations depuis sa réalisation. Le résultat de l'analyse physico chimique montre l'excès de certains éléménts  mais, après traitement,  l'eau ne sera pas nocive à la consommation.

Les travaux entrepris ont été les mêmes qu'à Brigambou.

Il n'y a pas eu de problèmes particuliers tant pour le creusement que pour la disponibilité en eau

 

Construction du puits villageois de Kindo Kouara ( 576 h)

Ce village n'avait pas de point d'eau moderne. Lapoulie a financé les travaux avec la CoGeZoH comme maitre d'oeuvre.

Les habitants ont commencé à utiliser le puits avant même le traitement de son eau!

 

Forage pour un puits à Boumba ( 3500 h, environ 7 puits)

Un sondage de reconnaissance a été effectué sur une profondeur de 52 m.A l'issue des travaux de pompage d'essai, on conclut que le débit maximum ne serait que de 3m cubes /h.Un second forage serait donc nécessaire

Une fois le forage terminé, on a appris qu'un autre forage avait été effectué sur la même commune par une ONG luxembourgeoise. Le directeur de cette ONG, conscient de notre engagement profonds sur cette région, nous donne le forage, convertissant un inconvénient en avantage.

Sur les 7 puits du village, celui-ci a la meilleure qualité sanitaire de l'eau et est bien perçu et apprécié par les populations. Les habitants attendent la fin des travaux pour  utiliser  leurs puits

 

Réhabilitation puits villageois de Tondey ( 780 h, 1 puits)

Les villageois avaient un seul puits menaçant de s'effondrer.

La population a manifesté toute sa satisfaction en s'engageant à faire une gestion exemplaire de ce patrimoine communautaire essentiel pour elle.

 

Observations générales

-  tous les puits sont situés au bord du fleuve Niger

- leursniveaux statiques sont relatifs au niveau du fleuve

- leur profondeur moyenne est de 10 m

- le puits de Brigambou est surexploité à cause de la qualité de son eau

- Celui de Bossia s'épuise à certaines périodes de l'année

- Mais on peut dire que le problème de l'eau potable des populations est résolu à 80%

Tout le monde  s'intéresse à l'eau des puits et abandonne peu à peu son habitude de consommer l'eau du fleuve;